Prendre soin de soi… vaste programme. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Pourquoi est-ce absolument nécessaire ? Et surtout comment faire ?

S’il paraît évident de prendre soin de son entourage, ça l’est beaucoup moins lorsqu’il s’agit de sa propre personne, car on ne nous a pas enseigné à faire de nous une priorité, bien au contraire. Et pourtant. Il est essentiel de s’accorder de l’importance, de penser à soi avant tout. Pour son bien et pour celui des autres.

À quand remonte la dernière fois où vous avez fait quelque chose rien que pour vous ?

QU’EST-CE QUE CELA SIGNIFIE ?

Quand on parle de prendre soin de soi, on pense souvent au fait de prendre soin de son apparence, de s’occuper – un minimum – de sa santé… mais il ne s’agit pas seulement de cela. Il est question ici de porter toute son attention sur soi. Sur tout son être. Et même plus.

Prendre soin de soi est un acte d’amour

Un acte d’amour envers soi. De quoi avez-vous envie ? Quelles sont vos aspirations ? Vos rêves ? Vos ressentis ? Qu’est-ce qui vous rend heureuse ou heureux ? Qu’est-ce qui est important pour vous ? Avez-vous mal quelque part ?

Vous ne savez pas ? Posez-vous un instant et réfléchissez-y. Prenez quelques respirations conscientes et demandez-vous : « Où est-ce que j’en suis ? Comment je vais ? De quoi ai-je besoin là tout de suite ? Qu’est-ce qui me manque ? »

Faites confiance à votre instinct, à ce que vous ressentez, écoutez-vous pour changer : si vous ne sentez pas quelque chose, ne le faites pas. Si c’est vraiment ce que vous voulez, faites-le !

Respectez-vous, respectez vos besoins et vos envies. Sans jugement et sans culpabilité.

Prendre soin de soi, c’est être bien dans son corps, son cœur et son esprit

Votre corps vous permet de vivre et d’avancer dans ce monde. Il est un temple, il est précieux, chérissez-le : occupez-vous de lui à l’intérieur (respiration, hydratation, alimentation…) et à l’extérieur (activité physique, soins, massages…).

Votre cœur vous parle,  écoutez-le : soyez en paix avec vos émotions, apprenez à les accueillir pour ne plus vous laisser aveugler et/ou diriger par elles.

Votre mental a besoin de paix, préservez-le : évitez de vous perdre dans des activités chronophages, arrêtez de vous poser 1000 questions sur tout, trouvez la paix intérieure pour pouvoir prendre conscience de vos véritables besoins. Le stress est insidieux, parfois il agit même sans que vous vous en rendiez vraiment compte…

Prendre soin de soi, c’est aussi se sentir bien là où l’on est

Soignez votre environnement. Ne dit-on pas : « Montre-moi où tu vis, je te dirai qui tu es » ? Désencombrer son esprit passe aussi par désencombrer son lieu de vie : rangez votre bureau, ne laissez que le strict nécessaire ; rangez votre maison, vos placards, votre garage : faites le tri, de quoi avez-vous vraiment besoin ? Faites le ménage chez vous, dans tous les sens du terme.

Enfin, prendre soin de soi, c’est savoir s’entourer, savoir se préserver, être bien avec les autres

Ne vous surchargez pas avec leurs problèmes ou leurs inquiétudes, prenez du recul par rapport à eux et à vos propres pensées. N’hésitez pas à vous éloigner des personnes toxiques ou qui vous font vous sentir mal.

Vouloir toujours satisfaire tout le monde et chercher à s’adapter à tout et tous est une quête vaine et épuisante. Physiquement et moralement. Accordez moins de temps à autrui et plus à vous-même. Choisissez-vous ! Dites non ! Et surtout, ne tombez pas dans le piège de la culpabilité : vous n’avez pas à vous justifier. Si vous souhaitez prendre du temps pour vous, vous en avez parfaitement le droit.

POURQUOI ?

Parce que vous le valez bien !

Tous les jours, vous êtes tiraillé(e)s entre vos besoins personnels et vos obligations, et vous finissez immanquablement par vous oublier. Car on ne vous a pas appris à penser à vous d’abord. On vous a enseigné qu’aider l’autre l’emportait sur l’écoute de soi, que donner était plus important que recevoir. Résultat, vous focalisez tellement sur le bien-être d’autrui que vous en oubliez le vôtre. Vous vous êtes perdu(e) de vue, replacez-vous au centre de votre monde !

Ne vous sentez-vous pas parfois en apnée, sous pression ? N’avez-vous jamais envie de tout plaquer ? Prendre soin de vous, c’est prendre soin de votre santé globale. Physique et mentale.

Mieux vous vous sentirez, plus vous serez à même d’aider les autres si c’est ce que vous souhaitez. Comment pourriez-vous être là pour qui que ce soit si vous êtes vous-même au bord du burn-out ? Même si vous avez l’impression que vous le vivez plutôt bien, cela finira par vous rattraper un jour. N’attendez pas que quelque chose de grave vous arrive pour penser à vous.

Il arrive souvent de faire les choses à contrecœur, par obligation, par peur de ne pas être aimé(e), d’être jugé(e) ou rejeté(e). Stop ! Dites exactement ce que vous souhaitez dire. N’ayez pas peur de dire non. Faites comme vous le sentez au plus profond de vous. Et cessez de vous sentir coupable. Sinon vous allez vraiment vous sentir mal et c’est tout le contraire que l’on souhaite.

Malheureusement, il y a toujours quelque part au fond de vous cette notion de mérite : vous pensez que vous ne méritez pas votre attention. « Moi ce n’est pas grave, cela ne compte pas »… Si, justement ! Soyez compatissant(e)/bienveillant(e) envers vous-même. Ne parlez jamais mal de vous. Il n’y a rien d’égoïste à prendre du temps pour soi, à faire une chose que l’on aime, juste pour se faire plaisir. Et même à ne rien faire du tout ! Vous en valez la peine. Pourquoi pas vous ? Réfléchissez-y et travaillez dessus. Dressez une liste de vos qualités. Mais oui, vous en avez !

COMMENT ?

Avant toute chose, prendre soin de vous doit être un plaisir !

N’en faites pas une énième bonne résolution mais une hygiène de vie. L’idée, ce n’est pas de vous créer une charge mentale supplémentaire. C’est quelque chose que vous faites POUR vous et non contre.

S’il vous est difficile de mettre en place des actions, commencez petit : essayez de faire au moins une chose que vous aimez ou qui vous permet de vous sentir bien chaque jour. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous… Pas tant que cela en réalité.

Cela peut être aussi simple que manger un carré de chocolat, boire un thé, se poser, faire une sieste, prendre une douche, un bain, être au calme, être seule, aller marcher dans la nature, faire du vélo, voir du monde, sourire à quelqu’un, échanger avec une amie, pleurer, rire, lire, écrire, faire du sport, nager, peindre, colorier, contempler, écouter de la musique, profiter du silence, se masser ou se faire masser, aller chez le coiffeur, recevoir de l’affection, cuisiner, ne rien faire du tout… Tout ce qui vous porte et vous fait du bien. Pratiquez une activité qui vous apaise profondément, qui vous ressource. Ayez un élément déclencheur de joie en cas d’urgence : un souvenir, une photo, une pensée pour un ou une amie qui vous fait du bien…

Choisissez de vous accorder du temps

Un peu plus chaque jour. Commencez par 5 minutes si plus vous paraît insurmontable. Il ne s’agit pas forcément de ne plus faire les choses, mais de peut-être en faire un peu moins ou de les faire différemment… Vous pouvez, par exemple, vous coucher ou vous lever un peu plus tôt, profiter du temps passé dans les transports ou dans une file d’attente, utiliser votre pause déjeuner à bon escient, écouter de la musique en conduisant, regarder une vidéo en repassant…  Saisissez toutes les occasions. Traquez le superflu.

Ne chamboulez pas votre quotidien d’un seul coup, mais progressivement

Accordez-vous une soirée – ou un autre moment de la journée – rien que pour vous de temps en temps, puis chaque semaine. Créez des habitudes, de petits rituels (matinaux ou autres, comme vous le sentez), de l’espace pour vous. Quelques minutes suffisent pour faire le vide en vous : fermez les yeux quelques instants, prenez le temps de respirer, imaginez vos pensées négatives s’écouler avec l’eau quand vous êtes sous la douche, méditez… Il existe des applications pour cela, ou même de nombreuses vidéos gratuites sur Youtube, qui vous proposent des méditations courtes, ou pas, selon votre convenance.

Si la médiation vous effraie un peu (vous rapprocher de l’univers ne vous parle pas plus que ça), sachez que cela consiste parfois juste à vous allonger tranquillement en respirant profondément, à faire un petit scan corporel, un exercice de respiration consciente ou de la relaxation… Il y en a pour tous les goûts.

Dégagez-vous du temps pour vous libérer l'esprit

Optimisez votre agenda, allégez vos to-do-listes : vous n’avez pas à tout faire en une seule journée ! Choisissez 3 choses à faire par jour parmi vos « priorités ». Une chose à la fois, en prenant votre temps. Vous y arrivez, super ! Sinon, il vous reste demain, ou la semaine prochaine, ou peut-être n’est-ce pas si important finalement.

Déléguer, au travail ou à la maison, est aussi une solution : cela peut vous paraître difficile, mais d’une part, vous découvrirez que vous n’êtes pas indispensable, ce qui est une chance, et d’autre part, vous pourriez être surpris(e) de constater que les autres apprécieront que vous leur fassiez plus confiance, que vous les responsabilisiez un peu plus.

Et puis… apprenez à lâcher prise sur ce que vous ne pouvez contrôler et vous gagnerez en énergie.

Quoiqu’il en soit, n’abandonnez jamais vos rêves, ne différez pas votre bonheur ou votre bien-être. Ne le mettez pas non plus entre les mains de quelqu’un d’autre. Faites pour vous ce que vous feriez pour quelqu’un à qui vous tenez. Aimez-vous. Aimez-vous d’abord ! Prenez soin de vous.

« Ne pas penser à Soi, c'est se tuer à petit feu. C'est anéantir notre authenticité et notre unicité. C'est passer à côté de notre vie qui sert fondamentalement à faire la plus belle expérience qui soit » (Nassrine Reza)

Cet article a été écrit par Virginie, une de mes coachées ! Il est l’aboutissement de ses réflexions et expériences vécues tout au long de son parcours vers la découverte de soi. Merci infiniment Virginie !!

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *