Hormone essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, l’insuline peut fortement influer sur la prise ou la perte de poids. Son action sur les graisses et le sucre est déterminante et son taux doit donc être surveillé.

Dans cet article, vous comprendrez ce qu’est l’insuline, quel est son rôle et comment elle agit sur le sucre et les graisses. Vous saurez tout ce qu’il y a à savoir sur l’insuline et la prise de poids.

Rôle de l’insuline

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas. Son rôle est extrêmement important car elle permet au glucose (sucre) d’entrer dans les cellules du corps. Ces dernières utilisent le glucose comme source d’énergie ou le stockent dans le foie et les muscles pour une utilisation future. Ainsi, l’organisme sécrète de l’insuline de façon continue et produit la quantité nécessaire en fonction de ses besoins et des aliments consommés. Ceci permet de maintenir le taux de sucre dans le sang (glycémie) à des valeurs normales.

Donc, après un repas, l’insuline est sécrétée par le pancréas pour signaler au corps qu’il faut diminuer les taux de sucre en circulation. Soit en le captant dans les muscles et le tissu adipeux, soit en l’entreposant dans le foie. Normalement, ce mécanisme est d’une grande précision et permet de maintenir le taux de sucre dans le sang à un niveau adéquat.

Insuline et prise de poids : Pourquoi ?

Chez certaines personnes, cette action de l’insuline peut être perturbée et les organes ne réussissent plus à capter et entreposer le sucre efficacement. On parle alors de résistance à l’insuline. Au début, cette résistance à l’insuline passe inaperçue car le pancréas va compenser cette perte d’efficacité en produisant plus d’insuline.

 

Or, l’insuline est aussi chargée de stocker les graisses.

En effet, le sucre présent dans le sang et non transporté vers les cellules est stocké sous forme de graisse grâce à l’insuline. Ainsi, lorsque les cellules de l’organisme n’assimilent plus le sucre efficacement et que l’insuline est produite en plus grande quantité, cela favorise la prise de poids.

Insuline et prise de poids

Insuline et prise de poids : sortir du cercle vicieux

La résistance à l’insuline provoque une prise de poids. Et la prise de poids augmente le déséquilibre de l’insuline. On entre alors dans un cercle vicieux qui peut entraîner, à terme, un risque de diabète.

On a vu que l’insulino-résistance entraîne l’augmentation des cellules graisseuses et épuise le pancréas qui doit produire toujours plus d’hormone.

De plus, les muscles et le foie sont les organes les plus sensibles à l’insuline. Or, une mauvaise alimentation et un manque d’exercice les saturent rapidement en glucides. A ce stade, l’insuline privilégie les cellules graisseuses. C’est ainsi que le surpoids augmente en même temps que la qualité et la quantité d’insuline diminue. Le cercle vicieux est ainsi bien installé et il devient urgent d’en sortir.

Insuline et prise de poids : Les solutions

Repenser son alimentation

Insuline et prise de poids

Privilégier une alimentation à index glycémique bas. Ce type d’alimentation permet un apport régulier et lent de sucre dans le sang. Ce qui aura pour effet d’éviter la production massive d’insuline.

Une alimentation à index glycémique bas privilégie les produits naturels (fruits et légumes, graines et oléagineux), complets (pour les pains, pâtes, riz…), naturels, non raffinés et non transformés. Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

Modifier son comportement alimentaire

Lorsque le corps a besoin d’énergie, il sait parfaitement nous le faire savoir à travers les signaux de faim. Il est alors prêt à digérer et assimiler les aliments que nous ingérons.

Manger alors qu’on n’a pas faim ou ne pas savoir s’arrêter de manger fatigue le système digestif dans son ensemble et peut provoquer des dérèglements, notamment hormonaux.

Pratiquer une activité physique régulière et adaptée

Bouger, faire du sport, jardiner, danser, … permet de réguler la glycémie. C’est donc un allié hors pair de l’insuline. La sédentarité est l’ennemie de l’insuline !

Gérer son stress

Lorsqu’on est en stress, le corps sécrète des hormones de stress (adrénaline, cortisol, glucagon). Ces hormones ont généralement pour effet d’augmenter la glycémie afin de procurer au corps l’énergie nécessaire pour agir (fuir ou combattre). Comme nous l’avons vu plus haut, plus la glycémie augmente, plus le pancréas sécrète d’insuline et plus le risque de surpoids augmente.

De plus, le stress peut influencer notre comportement alimentaire en nous poussant à manger plus pour se réconforter ou anesthésier des émotions trop inconfortables.

Insuline et prise de poids

Pour conclure

La résistance à l’insuline peut entraîner, à terme, un risque de diabète. Cela n’est donc pas à prendre à la légère et notre glycémie doit être surveillée régulièrement.

Mais il existe fort heureusement des solutions préventives simples : Adopter un comportement alimentaire adapté et revoir son mode de vie en sont les principaux piliers.